Plaquette à télécharger

1/1

Stabat mater de Pergolese

Le Stabat Mater, dernière composition de Pergolèse en 1736, est considérée comme l’une des plus grandes œuvres du baroque italien : bondissante parfois, exaltée souvent, recueillie tout le temps. Une sorte de Requiem de Mozart avant l’heure, qui doit sa force à la pureté de ses lignes mélodiques et à sa dimension humaine : la déploration d’une mère devant la mort de son fils.

La disparition prématurée de Pergolèse ainsi que l’immense succès posthume de cette œuvre firent de lui le héros romantique par excellence. La légende s’est vite emparée de son image : on le prétendit empoisonné, on lui attribua les œuvres des autres, il devint un symbole empathique.

Accompagné de deux voix de renom, Pauline Courtin, soprano, et Lucie Roche, alto, l’Orchestre Régional de Cannes PACA va démontrer avec cette œuvre ce qu’en avait dit un contemporain : « les airs italiens sont d’une telle beauté qu’ils ne laissent plus rien à désirer dans le monde après avoir les avoir entendus ».

 

 

PROGRAMME :

 

Pergolesi : Stabat mater
+ première partie au libre choix du chef

 

La Presse en a parlé Le concert a été donné le 22 mai 2016, à l'Espace Nova de Velaux (13)
 

"Pièce maîtresse, le Stabat Mater de Pergolèse, enchanté par les voix sûres des solistes. Colonne sculptée du chant de l'alto Lucie Roche, et ses graves larges et travaillés, rejoignant avec une souple aisance les aigus, tandis que la soprano Pauline Courtin apportait à la partition (qui semble taillée sur mesure!) une subtile et émouvante délicatesse. Les timbres des deux interprètes se mêlent avec une maîtrise raffinée, accordant un air d'évidence à cette œuvre, sommet de l'art baroque." Maryvonne Colombani pour Zibeline Mai 2016 

"De la finesse, aussi, et de l'émotion, avec l'interprétation du Stabat Mater de Pergolèse qui suivait.L'occasion de retrouver deux voix qui chantaient (presque) à domicile, celles de la marseillaise Lucie Roche et de l'aixoise Pauline Courtin. Deux voix qui ont donné toute sa dimension et sa tension dramatiques à cette œuvre qui figure comme l'un des grands moments de musique baroque. De la souplesse et de la profondeur dans la voix d'alto de Lucie Roche, impressionnante dans les graves et a l'aise dans les aigus. Quant à Pauline Courtin, son soprano est toujours élégant et maîtrisé avec une belle ligne de chant et une réelle facilité à émouvoir son auditoire. Elle trouve là un répertoire qui lui convient tout à fait. Ce fut un très agréable moment musical". Michel EGEA pour Destimed Mai 2016

 

Orchestre Régional de Cannes  - Direction : Benjamin Levy
Soprano | Mezzo-soprano 

© Agence Artistik, artistes, concerts et spectacles musicaux : lyrique, classique, world, jazz, musique accoustique, prestations événementielles

  • Facebook Basic Black
  • YouTube Basic Black