Récital Napoli citta d'amore    

Luca Lombardo, ténor | piano : Marie-France Arakélian

1/1

Plaquette à télécharger

Après avoir chanté sur de nombreuses scènes internationales, le ténor marseillais Luca Lombardo, accompagné par le jeu subtil du piano de Marie-France Arakelian, vous propose ici un voyage à Naples accompagné par les plus célèbres chansons napolitaines et quelques anecdotes.

Du célèbre Caruso, en passant par O sole mio et Funiculì funicula, vous retrouverez ici toute la chaleur de la dolce vita italienne.

Un voyage inoubliable porté par la voix d'un des plus grands ténors français.

Luca Lombardo-ténor

 

Originaire de Marseille, il remporte plusieurs concours internationaux : Caruso de Milan, Prix Georges Thill, Concours des Voix d'Or et le Concours Viñas de Barcelone.

Il fait ses grands débuts en 1989 dans le rôle de Gabriele Adorno (Simon Boccanegra) à l'Opéra des Flandres avec José Van Dam dans le rôle-titre. Il chante ensuite Turiddu dans Cavalleria Rusticana à l’Opéra de Sydney et à Melbourne.

Luca Lombardo a chanté sur les plus grandes scènes internationales tant en France, en Europe que dans le reste du monde. Il participe à de nombreuses productions telles Simon Boccanegra, Otello, Werther, Les Contes d'Hoffmann, Tosca, La Traviata, Roméo et Juliette, Faust, Un Ballo in Maschera, Der Fliegende Holländer, La Vestale, Lodoïska, Luisa Miller, Carmen, Les Pêcheurs de Perles, Manon, La Bohème, Le Roi d'Ys, Le Roi de Lahore, Hérodiade, La Damnation de Faust, Les Vêpres Siciliennes, Il Trovatore, Sapho, Madame Butterfly, Louise, Giovanna d’Arco, Salomé (version

française), La Veuve Joyeuse…

En France, au cours des dernières saisons, on a pu l’entendre à l’Opéra de Paris (Un Noctambule et Le Pape des Fous dans Louise, L’Instituteur dans La Petite Renarde Rusée, Guillot de Morfontaine dans Manon, Schmidt dans Werther – dont il chante le rôle-titre en remplacement de dernière minute, Bruno Robertson dans I Puritani, Don Arias et la doublure de Rodrigue dans Le Cid), à Saint-Etienne (Thésée dans Ariane et Zarastra dans Le Mage de Massenet), à Nice (Macduff dans Macbeth, Hoffmann dans Les Contes d’Hoffmann, Eléazar dans La Juive), à Tours (Mario Cavaradossi dans Tosca, Faust de Gounod, Gabriele Adorno, Don José dans Carmen et Macduff), à Marseille (Turiddu, Don José, Spakos dans Cléopâtre de Massenet), à Lyon (Torquemada dans L’Heure Espagnole), à Toulouse (Guillot de Morfontaine, Altoum dans Turandot) ou encore aux Chorégies d’Orange (Abdallo dans Nabucco).

A l’étranger, il a chanté à Hong Kong (Hoffmann, Don José), au Japon (Mylio dans Le Roi d’Ys, Don José), à Venise (Pinkerton dans Madame Butterfly et Don José), à Trieste (Werther), à Karlsruhe (Don Carlos), à Nuremberg (Eléazar), à Séville (Werther), en Argentine (Faust – Berlioz et Gounod,Don Carlos), à Tirana (Hoffmann), à Moscou (Faust dans La Damnation de Faust), en Slovénie (Don José, Hoffmann), à Tel-Aviv (Prunier dans La Rondine). Il était la doublure de Des Grieux dans Manon au Metropolitan Opera de New York.

Durant la saison 2016-2017, il chante Faust dans La Damnation de Faust à Santiago du Chili, Le Prince Chouiski dans Boris Godounov à l'Opéra de

Marseille, Normanno dans Lucia di Lammermoor au Théâtre du Capitole de Toulouse. Parmi ses projets citons le reprise du rôle de Prunier dans La

Rondine et Dom Antonio dans Dom Sébastien, Roi du Portugal de Donizetti

 

Marie-France Arakélian pianiste
 

Après de brillantes études au Conservatoire National de Région de Marseille, Marie-France Arakélian a suivi le cycle de perfectionnement dans la classe du Maître Pierre Barbizet et a obtenu une médaille d’or à l’unanimité. 

Nommée chef de chant de la classe du baryton de l’Opéra, Claude Méloni, elle se spécialise dans la connaissance du répertoire lyrique, suit les conseils de Manuel Rosenthal et affectionne particulièrement depuis lors cette forme d’expression.

Sa rencontre avec Georges Cziffra et sa Fondation, dont elle est lauréate, va orienter sa carrière vers la musique de chambre. Ainsi va-t-elle évoluer de la sonate au septuor avec piano en privilégiant toutefois la formation du trio avec piano et servira ainsi des compositeurs tels que Schubert, Brahms, Mendelssohn, Dvorak, Poulenc, Chausson, Magnard, Glinka, Arensky…

Marie-France Arakélian s’est produite à l’Opéra de Paris-Bastille, à l’Opéra de Montpellier et celui de Marseille ; elle a été invitée par de nombreux festivals : La Chaise –Dieu ( Festival Cziffra - 2001), Aix-en-provence ( Côté Cour –2002), la Roque d’Anthéron ( concert d’avant-première du Festival 2002, 2003, 2004, 2006).  En Europe , elle a été engagée par le Festival International de Percussions de Vienne (2002) ainsi que dans de

nombreux pays : Italie, Espagne, Portugal, Malte, Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Islande…ainsi qu’aux Etats-Unis et en Amérique Latine à la faveur d’une tournée organisée par le Ministère des Affaires Etrangères et l’Alliance Française (Paraguay, Bolivie, Equateur, Pérou).

Depuis 2000, elle participe à de nombreuses croisières musicales, notamment, parmi celles organisées par Dominique De Williencourt, violoncelliste, en compagnie de : Marilyn Horne, Emile Naoumoff, Jean Ferrandis, André Gabriel, le Fine Arts Quartet,( sept 2004).

Marie-France Arakélian participe depuis 2002 au Forum Lyrique Européen d’Arles. 

© Agence Artistik, artistes, concerts et spectacles musicaux : lyrique, classique, world, jazz, musique accoustique, prestations événementielles

  • Facebook Basic Black
  • YouTube Basic Black